Anonnces

Trahie par ses postes sur les réseaux, cette femme est obligée de redonner 25 000€ à la Caf

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, cette femme percevait des prestations sociales de mère isolée alors qu’elle vivait en couple. Elle a été jugée après que la fraude a été repérée sur Facebook.

C’est en consultant son profil Facebook que la Caf des Alpes-de-Haute-Provence a repéré la fraude. En tant que mère célibataire isolée, cette femme de 50 ans a bénéficié de 25 122 € d’aides sociales entre 2014 et 2018, rapporte RTL.

Anonnces

Une somme rondelette qu’elle devra rembourser à la Caisse d’allocations familiales.

L’organisme social a en effet acquis la certitude que cette dame vit en couple. Sur Facebook, elle a étalé en images sa vie privée et commenté sa vie conjugale avec son compagnon.

Anonnces

Remboursement et dommages et intérêts

Face aux enquêteurs puis devant le tribunal, la prévenue reconnaît avoir effectué de fausses déclarations et son compagnon admet sa complicité. Ils devront rembourser les sommes indûment perçues et écopent chacun de 1 500 € d’amende avec sursis.

Elle pour fausse déclaration et lui pour recel de délit.

Anonnces

Mais ce n’est pas fini. En mai prochain, le couple reviendra devant la justice qui statuera cette fois sur les dommages et intérêts que l’organisme social réclame.

Ces 2 personnes « vivent d’aides sociales », ils ne travaillent pas mais veulent que l’état paye le mariage

Suite de l’article page suivante ====>

Anonnces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *