12 Médecins qui révèlent leurs pires expériences.

Etre médecins est pas une chose facile, surtout avec ses patients, mais détrompez-vous, les personnes de ce secteur en voient plus les autres. On a commencé à parler et j’ai remarqué une boisson d’une drôle de couleur dans le biberon que tenait le petit.

Patients : Un jour, une maman est arrivée et elle avait son bébé de 6 mois dans les bras. Croyant que c’était du chocolat, je lui ai fait remarquer que ce n’était pas conseillé. Elle m’a répondu : ”Ne vous inquiétez pas, c’est du café, il adore ça.

1. Le Chocolat dans le bibérons …

2. En mode protection …

Il m’est arrivé qu’une patiente arrive un jour en pharmacie car elle voulait se faire dépister pour des IST. On a parlé et elle m’a dit qu’elle n’était pas très fidèle, lorsque je lui ai demandé combien de partenaires elle avait. Elle a continué en me disant : Ce n’est pas grave de toute façon, je lave le préservatif après chaque rapport.

3. La nourriture …

Je suis pédiatre et j’ai vraiment vu tout ce qu’il ne fallait pas faire en matière de nourriture et de boisson pour les nouveaux-nés. Des parents m’ont dit qu’ils donnaient du coca à leurs petits de moins d’un an, d’autres du Dr. Pepper. Le pire c’est quand j’ai appris que certains de mes patients nouveaux-nés mangeaient de la sauce blanche.

4. La signature …

J’ai fait signer un formulaire à un patient à qui on devait couper le pied. Il était détendu, ce que j’ai trouvé bizarre. Je lui ai donc demandé pourquoi il ne s’inquiétait pas plus il m’a répondu : ‘Je sais qu’il repoussera très vite.

5. La température …

Une femme m’a expliqué qu’elle prenait la température de son fils en allumant le four et en mettant la main dedans, tandis qu’elle posait l’autre sur le front du petit. Avec cette méthode, elle a découvert que son fils avait plus de 120 degrés de température.

6. Les patchs ….

Lorsque j’ai prescrit des patchs d’oestrogène à ma patiente je lui ai dit qu’il fallait qu’elle en mette un par jour. Elle est revenue quelques temps après en me disant qu’elle ne pouvait plus en mettre. En effet, elle en avait sur tout le corps.

Suite de l’article page suivante =====>